912
Lectures Watched
Since January 1, 2014
2400+ courses starting
in Feb-Mar 2019
Peruse my collection of 275
influential people of the past.
View My Class Notes via:
Receive My Class Notes via E-Mail:

VIEW ARCHIVE


Contact Me via E-Mail:
edward [at] tanguay.info
Notes on video lecture:
L'enthousiasme au respect de la loi
Choose from these words to fill the blanks below:
relever, renferme, paysages, consens, pousse, Valéry, éclipse, avouer, quotidienne, paille, réalisation, désintéressé, éthiquement, oeuvre, respect, destination, désagrément, raison, même, soumission, derrière, commande, enthousiasme, puissance
il ne faut pas penser qu'il est facile d'agir par devoir et de vivre                                     
l'immoralité est d'ailleurs une réalité                        très répandue
derrière la façade, que l'humanité nous montre et que nous montrons aux autres il se cache bien des choses qu'il serait difficile d'             et pénible de les voir subitement mises au jour aux yeux de tous
Paul                            : "si le regard pouvait tuer, si le regard pouvait féconder, les rues seraient pleines de cadavres et de femmes grosses."
si l'être humain est un être raisonnable et un être limité par l'animalité passionnelle qui est en lui, il lui est impossible de se déterminer froidement à agir par             
il lui est impossible de se soumettre au devoir parce que la seule raison le lui                 
il a besoin de quelque chose qui l'incline à vouloir la                                      du devoir
je tiens à favoriser mes intérêts
j'agirai par amour de moi-                    
Kant est à la recherche
d'un mobile
d'une raison d'agir
d'une inclination qui me              à agir
mais d'un mobile qui soit                                                                   
de façon à ce que ce mobile n'                             pas le devoir, mais au contraire nous y conduise pleinement
ce mobile ne doit pas être une sorte d'                         religieux
Kant se méfie énormément de ce qui n'est souvent qu'un feu de             
derrière le feu de l'enthousiasme il y a souvent une volonté de                    qui s'ignore
il faut donc un mobile qui
soit pur
soit proche que possible et aussi accordé que possible à la raison
un mobile qui mettrait en mouvement la raison ne peut                que du sentiment
seul un sentiment peut avoir la force de mettre en              la volonté
Kant trouvera dans le sublime de certains                  de la nature, par exemple la pureté d'un paysage de montagne
mais dans la critique de La raison pratique, il n'en appelle qu'au               
le respect serait le sentiment moral par excellence
ce respect de la loi morale naît spontanément en moi lorsque je                à être attentif à l'exigence du devoir
"Devoir! Nom sublime et grand, toi qui ne                  rien en toi d'agréable, rien qui implique insinuation, mais qui réclame la soumission, qui cependant ne menace de rien de ce qui éveille dans l'âme de l'épouvante ou une aversion naturelle, pour mettre en mouvement la volonté, mais pose simplement une loi, qui trouve d'elle-même accès dans l'âme et gagne elle-même, malgré nous, la vénération, sinon toujours l'obéissance, devant laquelle se taisent tous les penchants, quoiqu'ils agissent contre elle en secret : quelle origine est digne de toi, et où trouve-t-on la racine de ta noble tige, qui repousse fièrement toute parenté avec les penchants, racine dont il faut faire dériver, comme de son origines, la condition indispensable de la seule valeur que les hommes peuvent se donner à eux-mêmes?"
il ne faut jamais oublier que pour Kant,                                le devoir, il y a une sorte d'accomplissement et d'élévation de l'homme et non pas son abaissement
c'est pourquoi la                      au devoir ne doit pas être confondue avec l'obéissance servile à une autorité
il est au-dessus de la question de mon plaisir, de mon agrément ou de mon                                                   
il pose la question de ma                       , de la destination de l'humanité tout entière

Flashcards:

We must not think it is easy to
Il ne faut pas penser qu'il est facile
act out of duty
d'agir par devoir
moreover
d'ailleurs
a widespread, everyday reality
une réalité quotidienne très répandue
difficult to admit
difficile d'avouer
painful to see them suddenly put
pénible de les voir subitement mises
As the writer liked to write
Comme aimait à le dire l'écrivain
looking for a motive
à la recherche d'un mobile
that drives me to act
qui me pousse à agir
Kant is very wary of
Kant se méfie énormément de
a flash in the pan
un feu de paille
unconfessed motives
motivations inavouées
a will to power
une volonté de puissance
as close to reason as possible
aussi accordé que possible à la raison
can only rely on sentiment
ne peut relever que du sentiment
to implement the will
de mettre en oeuvre la volonté
the respect which the moral law raises in me
le respect que la loi morale suscite en moi-même
to which each of us is called
à laquelle chacun de nous est appelé
it only calls for respect
il n'en appelle qu'au respect
I agree to be attentive
je consens à être attentif
to be the requirement of duty
à l'exigence du devoir
the feeling that raises the sense of duty
du sentiment que fait naître le devoir
to arouse in us the requirement of duty
susciter en nous l'exigence du devoir
which hit its readers
qui a frappé ses lecteurs
does not contain anything
ne renferme rien
which awakens in the soul
qui éveille dans l'âme
the terror
l'épouvante
worthy of you
digne de toi
which proudly pushes back any kinship
qui repousse fièrement toute parenté
duty requires submission
le devoir exige la soumission
dishonorable and demeaning
déshonorante et avilissante
achievement
accomplissement
the fear
la crainte
on reading this text
à la lecture de ce texte
unhealthy
malsain
It is above the question
Il est au-dessus de la question
What makes the human being
Qu'est-ce qui fait qu'il y a en l'être humain
why despite the respect that duty gives rise to
pourquoi malgré que le respect que le devoir suscite

Ideas and Concepts:

À la recherche de quelque chose qui l'incline à vouloir la réalisation du devoir, via le cours d'éthique de ce matin:

"Derrière la façade, que l'humanité nous montre et que nous montrons aux autres il se cache bien des choses qu'il serait difficile d'avouer et pénible de les voir subitement mises au jour aux yeux de tous. Comme aimait à le dire l'écrivain Paul Valéry:si le regard pouvait tuer, si le regard pouvait féconder, les rues seraient pleines de cadavres et de femmes grosses. Et ce n'est pas étonnant.

Car à vrai dire, comme l'être humain est un être raisonnable et fini, souligne Kant, c'est-à-dire un être limité par l'animalité passionnelle qui est en lui, eh bien, il lui est impossible de se déterminer froidement à agir par raison.

Il lui est impossible de se soumettre au devoir parce que la seule raison le lui commande.

Il a besoin, et c'est précisément sa finitude, il a besoin de quelque chose qui l'incline à vouloir la réalisation du devoir."

Enhanced Transcription:

Il ne faut pas penser qu'il est facile (We must not think it is easy to) d'agir par devoir (act out of duty) et de vivre éthiquement.

L'immoralité est d'ailleurs (moreover) une réalité quotidienne très répandue (a widespread, everyday reality), tout le monde le sait.

Derrière la façade, que l'humanité nous montre et que nous montrons aux autres il se cache bien des choses qu'il serait difficile d'avouer (difficult to admit) et pénible de les voir subitement mises (painful to see them suddenly put) au jour aux yeux de tous.

Comme aimait à le dire l'écrivain (As the writer liked to write) Paul Valéry, dans un raccourci saisissant (striking shortcut?) : si le regard pouvait tuer, si le regard pouvait féconder (if the eye could fertilize?), les rues seraient pleines de cadavres et de femmes grosses. Et ce n'est pas étonnant.

Car à vrai dire, comme l'être humain est un être raisonnable et fini, souligne Kant, c'est-à-dire un être limité par l'animalité passionnelle qui est en lui, eh bien, il lui est impossible de se déterminer froidement à agir par raison.

Il lui est impossible de se soumettre au devoir parce que la seule raison le lui commande.

Il a besoin, et c'est précisément sa finitude, il a besoin de quelque chose qui l'incline à vouloir la réalisation du devoir.

Mais si ce quelque chose est un intérêt, un intérêt matériel, par exemple, alors il n'y a plus de morale qui tienne, je n'agirai jamais si c'est un intérêt qui me meut, je n'agirai jamais par devoir mais seulement parce que je tiens à favoriser mes intérêts.

Donc j'agirai par amour de moi-même.

Kant est donc à la recherche d'un mobile (looking for a motive), d'une raison d'agir, une inclination qui me pousse à agir (that drives me to act), mais un mobile qui soit désintéressé.

De façon à ce que ce mobile n'éclipse pas le devoir, mais au contraire nous y conduise pleinement.

Ce mobile, ne doit pas être une sorte d'enthousiasme religieux.

Kant se méfie énormément de (Kant is very wary of) ce qui n'est souvent qu'un feu de paille (a flash in the pan).

Et qui peut aussi d'ailleurs cacher d'autres motivations inavouées (unconfessed motives).

Derrière le feu de l'enthousiasme il y a souvent une volonté de puissance (a will to power) qui s'ignore.

Il faut donc un mobile qui soit pur.

Qui soit aussi proche que possible et aussi accordé que possible à la raison (as close to reason as possible).

Bien qu'il s'agisse, cependant, d'un sentiment.

Car un mobile qui mettrait en mouvement la raison (A motive that would set reason in motion) ne peut relever que du sentiment (can only rely on sentiment).

Et en effet, seul un sentiment peut avoir la force de mettre en oeuvre la volonté (to implement the will).

Précisément parce qu'il est un sentiment.

Ce sentiment pur, désintéressé, Kant pense que c'est le respect, le respect que la loi morale suscite en moi-même (the respect which the moral law raises in me).

Plus tard, dans la critique de La faculté de juger, que j'évoquais dans la première séquence, Kant évoquera, trouvera dans le sublime de certains paysages de la nature, par exemple la pureté d'un paysage de montagne, il trouvera dans ce sublime une image sensible de la grandeur morale à laquelle chacun de nous est appelé (to which each of us is called).

Mais dans la critique de La raison pratique, il n'en appelle qu'au respect (it only calls for respect).

Le respect serait le sentiment moral par excellence.

Ce respect de la loi morale naît spontanément en moi lorsque je consens à être attentif (I agree to be attentive) à l'exigence du devoir (to be the requirement of duty).

Et c'est pour Kant ce qui permet de penser que la volonté pourra être concrètement mise en mouvement dans la vie quotidienne de cet animal raisonnable mais aussi passionné, qu'est l'être humain.

Écoutons à ce sujet, que je suis, que tout humain est, au sujet du respect et de la grandeur du devoir, du sentiment que fait naître le devoir (the feeling that raises the sense of duty), écoutons une des rares pages de son oeuvre où Kant se laisse aller à une sorte d'enthousiasme philosophique, pourrait-on dire, et où il tente d'exprimer le sentiment que peut susciter en nous l'exigence du devoir (to arouse in us the requirement of duty).

Alors Kant étant ce qu'il est, philosophe assez sévère et peu poète, ce ne sera pas une grande page de poésie mais c'est une page qui a frappé ses lecteurs (which hit its readers).

>> Devoir! Nom sublime et grand, toi qui ne renferme rien (does not contain anything) en toi d'agréable, rien qui implique insinuation, mais qui réclame la soumission, qui cependant ne menace de rien de ce qui éveille dans l'âme (which awakens in the soul) de l'épouvante (the terror) ou une aversion naturelle, pour mettre en mouvement la volonté, mais pose simplement une loi, qui trouve d'elle-même accès dans l'âme et gagne elle-même, malgré nous, la vénération, sinon (if not) toujours l'obéissance, devant laquelle se taisent tous les penchants (all addictions are silent?), quoiqu'ils agissent contre elle (though they act against it) en secret : quelle origine est digne de toi (worthy of you), et où trouve-t-on la racine de ta noble tige (the root of your noble stem?), qui repousse fièrement toute parenté (which proudly pushes back any kinship) avec les penchants, racine dont il faut faire dériver, comme de son origines, la condition indispensable de la seule valeur que les hommes peuvent se donner à eux-mêmes (that men can give to themselves)? >>

Voyez, dans ce texte, vient d'être dit, rappelé, >> vous voyez que le devoir exige la soumission (duty requires submission).

Et pourtant, c'est la seule soumission qui ne soit pas déshonorante et avilissante (dishonorable and demeaning) pour une être humain.

Car c'est une soumisson qui nous élève.

Une soumission qui nous ouvre la perspective de la réalisation de notre destination, c'est-à-dire perspective de la réalisation de la personnalité en nous.

Il ne faut jamais oublier que pour Kant, derrière le devoir, il y a une sorte d'accomplissement (achievement) et d'élévation de l'homme.

Et non pas son abaissement.

C'est pourquoi la soumission au devoir ne doit pas être confondue avec l'obéissance servile à une autorité. Obéissance qui est alors toujours fondée sur la crainte (the fear) ou sur l'intérêt.

On peut noter également à la lecture de ce texte (on reading this text) on peut noter également que le devoir n'a sans doute rien d'agréable par lui-même mais rien non plus de malsain (unhealthy).

Il est au-dessus de la question (It is above the question) de mon plaisir, de mon agrément ou de mon désagrément.

Il pose la question de ma destination, de la destination de l'humanité tout entière.

C'est la raison pour laquelle quand on considère le devoir, on peut se poser la question de l'origine de la loi morale en nous.

D'où vient-elle? Qu'est-ce qui fait qu'il y a en l'être humain (What makes the human being), une loi morale?

Mais avant de tenter de répondre avec Kant, à cette question, nous nous demanderons dans la prochaine séquence, pourquoi malgré que le respect que le devoir suscite (why despite the respect that duty gives rise to), nous cherchons cependant, comme dit Kant, à toujours agir secrètement contre lui.

Bref. Nous nous poserons dans la prochaine séquence la question du mal.

Aristote dans son contexte
Qu'est-ce que le bien?
Aristote: La vertu et la prudence
Les vertus et l'éducation
Comment devient-on vertueux
La postérité d'Aristote
Aristote et le pluralisme
Une éthique des vertus pour les modernes
Le perfectionnisme
Le souci de soi
Friedrich Nietzsche et la volonté de puissance
Les vertus de Zarathoustra
Alasdair MacIntyre: Se réapproprier l'éthique des vertus
Alasdair MacIntyre: Se réapproprier l'éthique des vertus
André Comte-Sponville: amour et amitié
Kant: la Critique de la raison pure
Le fait de la raison
L'impératif hypothétique, assertorique et catégorique
Agir moralement: Quelques exemples kantiens
L'enthousiasme au respect de la loi
Le mal radical et la voie étroite de l'éthique
Filiation kantienne
La critique de la conscience
L’éthique du discours de Habermas et Apel
L'éthique de la responsabilité de Hans Jonas
La question éthique comme d'une révolte devant l'injustice
La théorie de la justice de John Rawls