798
Lectures Watched
Since January 1, 2014
1500+ courses starting
in May 2017
Peruse my collection of 264
influential people of the past.
View My Class Notes via:
Receive My Class Notes via E-Mail:

VIEW ARCHIVE


Contact Me via E-Mail:
edward [at] tanguay.info
Notes on video lecture:
L'architecture des salles de théâtre
Choose from these words to fill the blanks below:
paralléle, désormais, tantôt, assis, transforme, Comédiens, Antiquité, amphithéâtre, scène, Bourgogne, échafaud, italiens, entreposer, rectangulaire, parterre, scène, sièges, XVIIIe, XVIIe, 40, dizaines, 34, confrères, grecs, raides, paume
il y a deux types de théâtres depuis l'                                
1. les théâtres en plein air
l'amphithéâtres sur le modèle des grands théâtres            ou odéons sur le modèle des théâtres latins
les théâtres circulaires
qui détermine la construction des premières théâtres                 
2. en France, le modèle était différent pour deux raisons
1. c'est une forme                           
la forme qu'on pensait faire de la Passion lorsqu'il commandait le construction 1548 du théâtre du l’Hôtel de                   
2. l'habitude qu'ils avaient des salles publiques c'étaient les salles de jeu de           
puisqu'il y avait déjà, au milieu du XVIe siècle entre 500 et 600 jeux de paume dans Paris
     mètres de long
entre 12 et 14 mètres de large
servaient quelquefois à représenter des pièces de théâtre
c'est la raison probable pour laquelle les                                  de la Passion ont construit leur salle sur ce modèle-là
à partir de 1630
les confrères de la Passion vont être obligés de louer leur théâtre à l'année à la troupe des                                  du Roi
et                                  d'autres troupes vont pouvoir que s'installer à Paris en concurrence avec la troupe des Comédiens du Roi ils vont tout naturellement s'installer dans les jeux de paume et ils vont les aménager
non seulement à Paris, mais aussi en province puisqu'en province il n'y aucun théâtre qui a été construit
il y a des                  de jeux de paume dans chaqune des grandes villes
dans ces jeux de paumes, on a appris qu'il y avait des salles destinées à                      tout le matériel qui permet de transformer rapidement un jeu de paume en théâtre
des scènes
des loges
des                           
comment un jeu de paume se                      en théâtre
en construisent un                               
une scène de théâtre à l'un des bouts de jeu de paume et sur la galerie latérale où se tenaient les spectateurs
en faisaient en                                  un ou deux rangs de loges de l'autre côté
on construisait à l'arrière un amphithéâtre
                         au-dessus du premier rang de loge
tantôt en dessous
des bancs qui étaient plus ou moins              et qui étaient exactement face à la scène, de l'autre côté donc de la salle
on installe des lustres qui, comme je l'ai expliqué, éclairaient à la fois la                          et la salle
il y avait trois catégories des spectateurs
1. le                 
des spectateurs debout
2. l'                                                  
les spectateurs assis au fond sur les bancs
on a les loges séparées par groupe de trois, quatre sièges avec une petite séparation : le système des loges n'a pas beaucoup changé depuis            siècle
3. sur la                         
qui va perdurer jusqu'au milieu du              siècle
dans le premier temps ils etaient            sur des chaises
ensuite, la chose s'institutionnalise tellement qu'on va installer des bancs permanents sur la scène
des places jusqu'à      personnes

Flashcards:

this is what also then determines the construction
c'est ce qui détermine aussi ensuite la construction
rent their theater year round
louer leur théâtre à l'année
henceforth
désormais
And what makes this structure
Et ce qui fait que cette structure
seats
des sièges
The question is how one transforms
La question se pose de savoir comment on transformer
once again
encore une fois
a scaffold
un échafaud
at one end
à l'un des bouts
side gallery
galerie latérale
a small roof
un petit toit
the roof was removed
on enlevait le toit
at the back
à l'arrière
sometimes above
tantôt au-dessus
sometimes below
tantôt en dessous
it was then necessary to conceal the openings
il s'agissait ensuite d'occulter les ouvertures
standing spectators
les spectateurs debout
seated at the bottom
assis au fond
which will endure until the middle of the 18th century
qui va perdurer jusqu'au milieu du XVIIIe siècle
of which I've already spoken
j'en ai déjà parlé

Enhanced Transcription:

Le public et les troupes s’installent dans des théâtres.

Mais il y a deux types de théâtres depuis l'Antiquité: les théâtres en plein air, amphithéâtres sur le modèle des grands théâtres grecs ou odéons, sur le modèle des théâtres latins, c'est à dire de toute façon des théâtres circulaires, et c'est ce qui détermine aussi ensuite la construction (this is what also then determines the construction) des premières théâtres italiens, ceux qu'on va appeler les théâtres à l'italienne.

Mais ce se trouve qu'en France (But those that were located in France), le modèle est retenu (retained?) et différent. Pour deux raisons. Première raison, la forme qu'on pensait faire de la Passion lorsqu'il commandait le construction 1548 du théâtre du l’Hôtel de Bourgogne.

C'est une forme rectangulaire, toute simplement.

Et s'ils ont choisi cette forme-là c'est probablement parce que l'habitude qu'ils avaient des salles publiques c'étaient les salles de jeu de paume puisqu'il y avait déjà, au milieu du XVIe siècle entre 500 et 600 jeux de paume dans Paris qui étaient donc des salles qui faisaient 34 mètres de long, entre 32 et 34 selon les cas, entre 12 et 14 mètres de large et qui, évidement, servaient quelquefois (were sometimes used) à représenter des pièces de théâtre.

C'est la raison probable pour laquelle les confrères (brothers) de la Passion ont construit leur salle sur ce modèle-là.

Et il se trouve que la conséquence de cela c'est que, à partir du moment où les confrères de la Passion vont être obligés de louer leur théâtre à l'année (rent their theater year round) à la troupe des Comédiens du Roi, à partir de 1630 et que désormais (henceforth) d'autres troupes vont pouvoir que s'installer à Paris en concurrence avec la troupe des Comédiens du Roi ils vont tout naturellement s'installer dans les jeux de paume et ils vont les aménager (and they will develop them).

Et ce qui fait que cette structure (And what makes this structure) de la représentation théâtrale, elle va être toujours une structure d'ordre rectangulaire.

Et il se trouve que ces jeux de paume on les voit évidement, non seulement à Paris, mais aussi en province puisqu'en province il n'y aucun théâtre qui a été construit.

Il y a simplement des dizaines de jeux de paume dans chaqune des grandes villes et dans ces jeux de paumes, on a appris qu'il y avait des salles destinées à entreposer tout le matériel qui permet de transformer rapidement un jeu de paume en théâtre, c'est-à-dire des scènes, des loges, des sièges (seats), etc.

La question se pose de savoir comment on transformer (The question is how one transforms) un jeu de paume en théâtre puisque, encore une fois (once again), si on fait la somme de tous les théâtres occasionneles qu'il y avait en France au XVIe siècle et surtout au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle.

Et bien la somme c'est les jeux de paume transformés provisoirement en théâtre et quelquefois dans chaque ville, comme je l'ai dit, des jeux de paume qui devenaient les théâtres permanents.

Donc comment transformait-on un jeu de paume au théâtre ?

Eh bien tout simplement en construisent ce qu'on appelait un échafaud (a scaffold), c'est-à-dire une scène de théâtre à l'un des bouts (at one end) de jeu de paume et sur la galerie latérale (side gallery) où se tenaient les spectateurs, partie du jeu de paume sur laquelle il y avait un petit toit (a small roof) avec lesquelle les joueurs lançaient la balle et jouaient avec ce petite toit, on enlevait le toit (the roof was removed) et on construisait, selon qu'on était riche ou que le jeux de paume était important et que la ville était importante, un ou deux rangs de loges.

Et évidemment en faisaient en paralléle un ou deux rangs de loges de l'autre côté et puis on construisait à l'arrière (at the back), tantôt au-dessus (sometimes above) du premier rang de loge, tantôt en dessous (sometimes below), ce qu'on appelait l'amphithéâtre, c'est-à-dire des bancs qui étaient plus ou moins raides (stiff) et qui étaient exactement face à la scène, de l'autre côté donc de la salle.

Évidement il s'agissait ensuite d'occulter les ouvertures (it was then necessary to conceal the openings) qui donnaient le jour pour le jeu de paume et, enfin, il s'agissait de l'installer des lustres qui, comme je l'ai expliqué, éclairaient à la fois la scène et la salle.

Une fois le jeu de paume transformé et devenu un théâtre, reste à placer les spectateurs à l'intérieur de ce jeu de paume.

Il y a trois catégories de spectateur : les spectateurs debout (standing spectators), les spectateurs assis au fond (seated at the bottom), sur les bancs de l'ampithéâtres, les spectateurs assis sur les loges de côté, et il y a même une catégorie supplémentaire qui se développe et qui va perdurer jusqu'au milieu du XVIIIe siècle (which will endure until the middle of the 18th century) qui sont les spectateurs installés sur la scène.

Donc on a le parterre, avec les spectateurs debout, on a l'amphithéâtre, j'en ai déjà parlé (of which I've already spoken), on a les loges séparées par groupe de trois, quatre sièges avec une petite séparation : le système des loges n'a pas beaucoup changé depuis XVIIe siècle.

Et surtout l'originalité principale, évidemment, est celle de ces spectateurs qui sont assis sur la scène et qui, dans le premier temps, etaient assis sur des chaises et ensuite, la chose s'institutionnalise tellement qu'on va installer des bancs permanents sur la scène, de part et d'autre, où vont prendre place jusqu'à 40 personnes, ce qui est assez considérable.

Naissance du « théâtre moderne » en France
Permanence de tragédie jusqu'au 19ème siècle
Le théâtre régulier et les règles
Catharsis et tragédie
La re-renaissance de la tragédie
Tragédie régulière (classique) et tragi-comédie irrégulière ( baroque)
17ème siècle Paris et le théâtre public
Publics et adversaires du théâtre
Les conditions de représentation : les trois types de troupes
Déroulement d'une séance
L'architecture des salles de théâtre