910
Lectures Watched
Since January 1, 2014
2400+ courses starting
in Feb-Mar 2019
Peruse my collection of 275
influential people of the past.
View My Class Notes via:
Receive My Class Notes via E-Mail:

VIEW ARCHIVE


Contact Me via E-Mail:
edward [at] tanguay.info
Notes on video lecture:
Ethnographie, Ethnologie, Antropologie
Choose from these words to fill the blanks below:
Godelier, souci, complémentaires, sens, pose, homme, terrain, décaler, découpée, cahiers, basculement, autant, compte, mise, situ, ethnographique, inductif, rencontrées, quotidienne, écriture, vécu, valent, transcrire, adéquation, engager, latentes
la discipline anthropologique peut être                                              en trois étapes
processus distincts mais                                              de production de savoirs
1. l'ethnographie
"graphe" veut dire                     
produire des théories par la I         en dialogue d'empiries singulières et localisées
Maurice                  (1934-)
"Les métamorphoses de la parenté"
Pierre-Joseph Laurent
"Beautés imaginaires"
2. l'ethnologie
logos veut dire interpréter, analyser, donner du         
l'observation participante et de la description
une manière spécifique de produire des connaissances qui s'inscrit dans un paradigme                  et compréhensif
nécessite l'apprentissage d'un savoir-faire tout              que d'un savoir être
l'enquête de terrain est une enquête au plus près des situations de vie des personnes, vie                       , conversations
qui nécessite des interactions prolongées afin de produire des connaissances in         
contextualisées et transversales visant à rendre              du point de vue des acteurs
de leur représentation du monde et de leur                        ordinaire
de leurs pratiques et des significations qu'ils leur donnent
3. anthropologie
anthropos,           
comparer et donc penser l'humain
il y a une adéquation entre le               
les matériaux empiriques
les questions que l'on se         
les méthodologies employées
la littérature utilisée en support de l'interprétation
le carré magique : l'                                   entre
le terrain
les questions
les méthodes
les référents théoriques
par exemple
il est difficile de mesurer la participation étudiante aux mouvements syndicaux et politiques via une enquête de terrain de type                             
il serait inadéquat de chercher à comprendre ce qui, dans une trajectoire de vie, mène à l'engagement, le sens donné au fait de s'               ainsi que le quotidien de l'engagement, en dehors d'une démarche d'observation participante
4. l'anthropologue se frotte donc en chair et en os à la réalité qu'il entend étudier
observer tout du quotidien des personnes                                      par le fait d'être en interaction avec eux
les dialogues entre les gens              bien ceux qu'ils ont avec le chercheur
toute la complexité réside dans la capacité de pouvoir observer ce à quoi on n'était pas préparé et de se                              progressivement de nos schèmes de penser
il en résulte deux types de données
1. des données consignées de manière précise dans les                de terrain mais aussi des enregistrements, des photos, des vidéos
ainsi que des informations plus                  qui ne sont pas toujours consignées mais qui participent néanmoins de l'imprégnation du chercheur, et de la compréhension progressive de la complexité du terrain dans lequel le chercheur est immergé
2. l'expérience du terrain mène à un                        progressif et invite à adopter un regard sur le monde davantage pluriel, in fine l'anthropologie est une pensée de la nuance et de la complexité
la rigueur et la qualité de la démarche repose sur l'exigence de précision dans
le recueil des données
le            de saturation
l'enquête et croiser les données jusqu'à ce qu'elles deviennent redondantes
la place accordée à l'empirie, dans le travail d'                              

Flashcards:

divided into three stages
découpée en trois étapes
separate processes
processus distincts
The ethnographic approach
La démarche ethnographique
The field survey
L'enquête de terrain
account for the point of view
rendre compte du point de vue
their ordinary lives
leur vécu ordinaire
in any investigation process
dans toute démarche d'enquête
magic square
carré magique
th adequacy
l'adéquation
rubs
se frotte
is doing just as much
se porte tout autant
to move
se décaler
the notebooks
les cahiers
gradual shift
basculement progressif
the approach
la démarche
the collection of data
le recueil des données
the concern
le souci

Enhanced Transcription:

Bonjour, nous allons maintenant nous intéresser à un autre mythe, celui qui nous dit que l'anthropologie ne serait qu'une méthodologie.

Première idée, la discipline anthropologique peut être découpée en trois étapes (divided into three stages), processus distincts (separate processes) mais complémentaires de production de savoirs.

Tout d'abord l'ethnographie : dans "ethnographie" on entend "graphe", transcrire, ensuite l'ethnologie, logos, interpréter, analyser, donner du sens, et enfin anthropologie, anthropos, homme, comparer et donc penser l'humain.

Ainsi les anthropologues, outre (in addition to) l'exercice ethnographique de la monographie, s'attellent également à produire des théories (tackle the production of problems) par la mise (setting) en dialogue d'empiries singulières et localisées.

À titre d'exemple, le travail de Maurice Godelier, "Les métamorphoses de la parenté", ou encore celui de Pierre-Joseph Laurent, "Beautés imaginaires", sont deux ouvrages contemporains importants d'anthropologie qualifiée alors de fondamentale.

Deuxième idée, plutôt que de se réduire à une méthode, l'anthropologie via l'exercice de l'ethnographie, c'est-à-dire de l'observation participante et de la description ethnographique, est une épistémologie singulière, c'est-à-dire une manière spécifique de produire des connaissances qui s'inscrit dans un paradigme inductif et compréhensif.

La démarche ethnographique (The ethnographic approach) nécessite l'apprentissage d'un savoir-faire tout autant que d'un savoir être (as well as a knowledge of being).

L'enquête de terrain (The field survey) est une enquête au plus près des situations de vie des personnes, vie quotidienne, conversations, qui nécessite des interactions prolongées afin de produire des connaissances in situ, contextualisées et transversales visant (cross-cutting?) à rendre compte du point de vue (account for the point of view) des acteurs, de leur représentation du monde et de leur vécu ordinaire (their ordinary lives), de leurs pratiques et des significations qu'ils leur donnent.

Troisième idée, notons que dans toute démarche d'enquête (in any investigation process) le plus important est qu'il y ait adéquation entre le terrain, les matériaux empiriques, les questions que l'on se pose, les méthodologies employées et de la littérature utilisée en support de l'interprétation, ce que j'appelle le carré magique (magic square) : l'adéquation (th adequacy) entre le terrain, les questions, les méthodes et les référents théoriques.

Par exemple, il est difficilement envisageable d'estimer, de mesurer la participation étudiante aux mouvements syndicaux et politiques via une enquête de terrain de type ethnographique, tout comme il serait inadéquat de chercher à comprendre ce qui, dans une trajectoire de vie, mène à l'engagement (leads to commitment), le sens donné au fait de s'engager ainsi que le quotidien de l'engagement, en ce inclus les tensions entre représentations, discours et pratiques, en dehors d'une démarche d'observation participante.

Quatrième idée, via l'observation participante, c'est-à-dire un séjour prolongé chez ceux auprès (nearby/) de qui il enquête, l'anthropologue se frotte (rubs) donc en chair et en os (in the flesh) à la réalité qu'il entend étudier.

L'enjeu (The stake) est d'observer, si pas de l'intérieur, à tout le moins au plus près du quotidien des personnes rencontrées par le fait d'être en interaction avec eux.

Notons que l'intérêt se porte tout autant (is doing just as much) sur ce qui se donne à voir que sur ceux qui se donnent à entendre.

Les dialogues entre les gens valent bien ceux (are well worth) qu'ils ont avec le chercheur, nous dit Jean-Pierre Olivier de Sardan.

Toute la complexité réside dans la capacité de pouvoir observer ce à quoi on n'était pas préparé et de se décaler (to move) progressivement de nos schèmes de penser. Il en résulte deux types de données : des données consignées de manière précise dans les cahiers (the notebooks) de terrain mais aussi des enregistrements, des photos, des vidéos, ainsi que des informations plus latentes qui ne sont pas toujours consignées mais qui participent néanmoins de l'imprégnation du chercheur, et de la compréhension progressive de la complexité du terrain dans lequel le chercheur est immergé.

L'expérience du terrain mène à un basculement progressif (gradual shift) et invite à adopter un regard sur le monde davantage pluriel, in fine l'anthropologie est une pensée de la nuance et de la complexité.

La rigueur et la qualité de la démarche (the approach) repose sur l'exigence de précision dans le recueil des données (the collection of data), le souci (the concern) de saturation, c'est-à-dire aller au bout d'une question, poursuivre l'enquête et croiser les données jusqu'à ce qu'elles deviennent redondantes, et la minutie du référencement, la place accordée à (given to/) l'empirie, dans le travail d'écriture.

La base du projet scientifique de l'anthropologie
Anthropologie et subjectivité
Ethnographie, Ethnologie, Antropologie