912
Lectures Watched
Since January 1, 2014
2400+ courses starting
in Feb-Mar 2019
Peruse my collection of 275
influential people of the past.
View My Class Notes via:
Receive My Class Notes via E-Mail:

VIEW ARCHIVE


Contact Me via E-Mail:
edward [at] tanguay.info
Notes on video lecture:
Corentin et son projet Gold of Bengal
Choose from these words to fill the blanks below:
vidéos, fonctionnement, décroissance, industriel, autonomie, encore, promouvoir, low, jury, recherches, scientifiques, mécènes, monde, aboutir, jute, place, nature, catamaran, argent, résine, écologique, bois, plante, spécialisé, ingénieur, algues, booster, production, insectes, verre, remplacer, vélo, empathie, 2009, aventures, grandi, Nomades, marché, Chatelperron, France, redresser, échoué, retraités, écotourisme, dessaler
Corentin de                         
ingénieur généraliste
il a commencé avec un copain à vouloir monter une boîte d'                                    
le project n'a pas                           
on voulait développer un concept d'écotourisme
où les gens viennent vivre une expérience très proche de la             
où ils comprennent le                              de la nature
pour créer de l'                 avec les gens
il a travaillé un an et demi
le projet a malheureusement                                         
le projet était en stand-by
un jour il a reçu un mail d'un ami d'ami
il cherchait un                                  pour l'aider à monter son chantier naval
         Corentin a parti au Bangladesh
Bangladesh
ils commençaient à faire des bateaux avec de la fibre de           
donc ils apportaient de la fibre de verre avec de la                           
ils n'avaient plus beaucoup de          au Bangladesh à cause de la déforestation
ils allaient utiliser ce matériau qui prend beaucoup d'énergie à la                     
dont ils ne savaient pas quoi faire en fin de vie
il habitait juste en face du chantier naval sur une rivière
de l'autre côté du chantier, il y avait un champ le         
le jute
une              qui fait 3-4 mètres de haut
pousse quasiment que dans cette région-là du monde, à 80 %
a fait la fierté du pays et toute la richesse du pays jusqu'à la fin des années 80 mais qui est malheureusement en pleine                                       
si on utilise la fibre de jute à la            de la fibre de verre
ce serait génial et d'un point de vue                                   
ça pousse dans les champs
d'un point de vue économique ça permettrait de                    l'industrie qui est vraiment en pleine décroissance
et d'un point de vue social il y a 40 millions de gens là-bas qui vivent              de cette industrie-là
ça permettrait de garder ce savoir-faire qu'est unique au monde
il a commencé les recherches jusqu' à                sur un prototype
40 % fibre de jute
60 % fibre de verre
il est rentré en              à la voile ça a duré 6 mois
pour prouver que c'était résistant et essayer de trouver l'            
pour continuer les                     
il a été invité à présenter le bateau dans des salons nautiques
il a suscité l'intérêt de                                           
trouver de l'argent
trouver des partenaires                            et des jeunes motivés pour me rejoindre dans cette aventure-là
il est reparti au Bangladesh pour monter le projet Gold of Bengal
on a fait des recherches sur la fibre de jute pour voir comment ça pouvait                    la fibre de verre
on a mis un an
l'équipe a              jusqu'à 10
on a mis au point un tissu spécialement fait pour ça
on a mis au point une machine faite pour produire ce tissu
maintenant on est en train de travailler avec un                      du Bangladesh
pour qu'il fasse une usine
qu'il produise ça en grande quantité
qu'il le vende non seulement au Bangladesh mais partout dans le           
on est sortis de la période de recherches
la recherche
on n'était pas spécialisés dans notre domaine
mais on a trouvé des spécialistes français des matériaux composites
on les a mariés avec des spécialistes bangladeshis de la fibre de jute
on a créé cette innovation sans être spécialement
ils étaient enfin spécialisés dans le domaine
on s'est dit on peut, sans être hyper                                                  dans son domaine, crée des innovations qui peuvent changer jusqu'à des pays entiers
élargir le centre de recherche
               des Mers
un nouveau projet
on va faire un tour du monde sur un                    en fibre de jute
expérimenter et                      des low technologies
monter une plate-forme de recherche collaborative sur les low technologies
on va proposer 50 challenges de recherche
produire de l'énergie avec des             
produire de l'électricité avec un pédalier de                       
élever et manger des                  contre une carence en protéines
on propose à des
étudiants
entreprises
bricoleurs du dimanche
                                
ils envoient des                            qui présentent la solution
par exemple la personne qui aura inventé un moyen de                  l'eau de mer avec le soleil va nous envoyer une vidéo pour nous montrer comment ça marche
un          de spécialistes va sélectionner
les solutions les plus intéressantes
les                    les plus intéressantes
on va les inviter sur le bateau
à installer leur système et donc le bateau
il va devenir de plus en plus autonome
il va devenir un Nomade des Mers en fait
le but
               les recherches sur les low techs
valider ces systèmes-là sur le bateau en les testant
un bon moyen de tester
tout ce qui est low tech
tout ce qui est système d'                  
promouvoir au maximum
en allant dans tous les pays
en voyant ce qu'ils font en termes de        techs
en partageant tout ça

Flashcards:

which unfortunately failed
qui a malheureusement échoué
He was put on standby
On l'a mis en stand-by
with fiberglass
avec de la fibre de verre
shipyward
chantier naval
that grows
qui pousse
the pride of the country
la fierté du pays
keep this expertise
garder ce savoir-faire
and promote the interest of sponsors
et susciter l'intérêt de mécènes
It took a year
On a mis un an
A tissue was developed
On a mis au point un tissu
a machine made to produce this fabric
une machine faite pour produire ce tissu
And suddenly we thought
Et du coup on s'est dit
suddenly we said that we wanted to continue
du coup on s'est dit qu'on avait envie de continuer
desalinate water
dessaler l'eau
is on the one hand
c'est d'un côté

Enhanced Transcription:

Je suis ingénieur à la base, j'ai fait mes études à l'ICAM de Nantes, c'est-à-dire ingénieur généraliste, et en fait j'ai commencé avec un copain à vouloir monter une boîte d'écotourisme (an ecotourism box?), qui n'a pas marché.

En fait on voulait développer un concept d'écotourisme où les gens viennent vivre une expérience très proche de la nature où ils comprennent le fonctionnement de la nature, un peu pour créer de l'empathie avec les gens.

C'est un projet sur lequel on a travaillé un an et demi et qui a malheureusement échoué (which unfortunately failed).

On l'a mis en stand-by (He was put on standby) et un jour j'ai reçu un mail d'un ami d'ami, et qui cherchait un ingénieur pour l'aider à monter son chantier naval (to help him start his shipyard), et donc je suis parti au Bangladesh, ça c'était en 2009.

Et je me suis installé là-bas et j'ai réalisé que s'ils commençaient à faire des bateaux avec de la fibre de verre (with fiberglass), donc ils apportaient de la fibre de verre avec de la résine, c'est qu'ils avaient plus beaucoup de bois (that they had not much wood?) au Bangladesh, à cause de la déforestation, et que du coup ça allait faire (that suddenly it was going to make) comme ce qui s'est passé en Inde, en Thaïlande, un peu partout dans le monde en fait.

C'est qu'ils allaient utiliser ce matériau qui prend beaucoup d'énergie à la production et dont ils ne savaient pas quoi faire en fin de vie (they did not know what to do in later life).

Et à ce moment-là, j'habitais juste en face du chantier naval (shipyward) sur une rivière.

Et de l'autre côté du chantier, il y avait un champ le jute (a jute field?) en fait, le jute, et une usine de jute.

En fait le jute, c'est une plante qui fait 3-4 mètres de haut, et qui pousse (that grows) quasiment que dans cette région-là du monde, à 80 %, qui a fait la fierté du pays (the pride of the country) et toute la richesse du pays jusqu'à la fin des années 80 mais qui est malheureusement en pleine décroissance (is dying out?), et je me suis dit, mais si on utilise la fibre de jute à la place de la fibre de verre, ce serait génial et d'un point de vue écologique, parce que voilà, ça pousse dans les champs, d'un point de vue économique parce que ça permettrait de redresser l'industrie (would recover the industry) qui est vraiment en pleine décroissance, et d'un point de vue social parce qu'il y a 40 millions de gens là-bas qui vivent encore de cette industrie-là et donc ça permettrait de garder ce savoir-faire (keep this expertise) qu'est unique au monde.

Et donc j'ai commencé les recherches jusqu' à aboutir sur un prototype (resulted in a prototype) qui s'appelle (inaudible) qui est fait à 40 pour 100 de fibre de jute, 60 pour 100 de fibre de verre, et avec lequel pour prouver que c'était résistant et essayer de trouver l'argent pour continuer les recherches, je suis rentré en France à la voile (I traveled back to France by sailboat) ça a duré 6 mois.

J'ai été invité à présenter le bateau dans des salons nautiques, et susciter l'intérêt de mécènes (and promote the interest of sponsors), trouver de l'argent, trouver des partenaires scientifiques et des jeunes motivés pour me rejoindre dans cette aventure-là.

Et donc je suis reparti au Bangladesh pour monter le projet Gold of Bengale, donc on a fait des recherches sur la fibre de jute pour voir comment ça pouvait remplacer la fibre de verre.

On a mis un an (It took a year), alors l'équipe a grandi sur les années de recherche de tout seul jusqu'à maintenant où on est 10.

On a mis au point un tissu (A tissue was developed) spécialement fait pour ça, ensuite on a mis au point une machine faite pour produire ce tissu (a machine made to produce this fabric) et maintenant on est en train de travailler avec un industriel du Bangladesh pour qu'il fasse une usine, qu'il produise ça en grande quantité, qu'il le vende non seulement au Bangladesh mais partout dans le monde.

Et donc là, on est sortis de la période de recherches, on commence vraiment à voir l'impact qui de crée de tout ce qu'on a fait (the impact that was created by everything we did).

On a fait de la recherche un peu à la Mac Gyver où au final on n'était pas spécialisés dans notre domaine, mais on a trouvé des spécialistes français des matériaux composites qu'on a en quelque sorte mariés avec des spécialistes bangladeshis de la fibre de jute et on a créé cette innovation sans être spécialement, enfin spécialisés dans le domaine.

Et du coup on s'est dit (And suddenly we thought), ben en fait, on peut, à peine sorti d'études (barely finished with college?), sans être hyper spécialisé dans son domaine, crée des innovations qui peuvent changer jusqu'à des pays entiers et du coup on s'est dit qu'on avait envie de continuer (suddenly we said that we wanted to continue) ça et d'élargir notre, on peut appeler ça centre de recherche, mais à d'autres domaines de recherche et donc on s'est attaqué l'année dernière (one was attacked last year?) à un nouveau projet qui s'appelle Nomades des Mers.

Le principe c'est qu'on va faire un tour du monde sur un catamaran en fibre de jute et sur lequel on va expérimenter et promouvoir des low technologies et le principe c'est qu'on est en train de monter une plate-forme de recherche collaborative sur les low technologies, sur laquelle on va proposer 50 challenges de recherche, par exemple est-ce qu'on peut faire de l'énergie, produire de l'énergie avec des algues, est-ce qu'on peut produire de l'électricité avec un pédalier de vélo, est-ce qu'on peut manger des insectes et les élever contre une carence en protéines (raise them to fight protein deficiency), etc., une cinquantaine de challenges qu'on propose à des étudiants, à des entreprises, à des bricoleurs (handymen) du dimanche, à des retraités (retired people), à n'importe qui en fait et vous nous proposez des solutions à ces challenges-là en nous envoyant des vidéos qui présentent la solution, par exemple la personne qui aura inventé un moyen de dessaler l'eau (desalinate water) de mer avec le soleil va nous envoyer une vidéo pour nous montrer comment ça marche.

Et on va sélectionner, avec un jury de spécialistes, les solutions les plus intéressantes, les aventures les plus intéressantes, et on va les inviter sur le bateau, pendant le tour du monde, à installer leur système et donc le bateau au fur et à mesure du tour du monde, il va devenir de plus en plus autonome et il va devenir un Nomade des Mers en fait.

Et le but, c'est d'un côté (is on the one hand) de booster les recherches sur les low techs, de valider ces systèmes-là sur le bateau en les testant, parce que le bateau c'est un bon moyen de tester tout ce qui est low tech, tout ce qui est système d'autonomie, et fait.

Et on va promouvoir (promote) au maximum, en allant dans tous les pays en voyant ce qu'ils font en termes de low techs et en partageant (sharing) tout ça.

L'entrepreneuriat social, c'est quoi?
Définition d'entrepreneur du changement
Corentin et son projet Gold of Bengal